C’est Honteux !!!…
Le préfet de Corse du Sud à autorisé l’exploitant de la décharge d’ordures ménagères de Vico, à rejeter des lixiviats dans le ruisseau Crespicciu.
Que sont ces lixiviats ?…
Pour faire simple, ce sont les “jus” générés par la décomposition des ordures enfouies.
D’après la Loi sur l’Environnement et tous les règlements applicables aux décharges d’ordures ménagères (ISDND : installation de stockage de déchets non dangereux), ces lixiviats doivent être “traités” sur place (dans une station de traitement sur site, installée par l’exploitant), ou bien évacués vers la station d’épuration la plus proche…
L’arrêté du Préfet de Corse du Sud pose la question du principe de “l’autosurveillance” accordé, comme un “contrat de confiance” aux gestionnaires des ISDND.
Lorsque l’exploitant de l’ISDND n’est pas en capacité de respecter la Loi, l’Etat et le Préfet composent et s’inclinent.
Quel est alors le rôle (et le pouvoir ?) de la DREAL (Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement), chargée de la protection de notre environnement et de notre santé ?…
Imaginez si demain, le Préfet de Haute Corse autorisait le rejet de ces lixiviats dans le Tartagine ?…
Qu’en penseront les populations dont l’eau potable est puisée deux kilomètres en aval de la future décharge de Moltifau ?…